ARIETUR

Atelier d’architecture, d’architecture d’intérieurs et d’urbanisme et de paysage


Tél. +33 (0)3 21 87 45 00 — contact@arietur.com — 37 rue léon sergent 62126, wimille
ARCHITECTURE
Centre de Formation d’apprentis aux métiers de l’éco-construction
Loos-En-Gohelle

Maîtrise d’ouvrage : Les Apprentis d’Auteuil

Surface .. 4963 m² (SHON)

Coût de l’opération : 4,7 M € HT

Contexte :

Projet innovant qui s’inscrit dans la continuité des projets implantés sur la base 11-19 de Loos-En-Gohelle autour des métiers du développement durable.

Le centre de Formation a pour objectif de former des apprentis aux métiers de l’éco-construction, et la conception du bâtiment et de son environnement se devait d’être exemplaire et pédagogique.

 

Parti pris, Concept :

Le programme du bâtiment se décompose en trois entités :

Une entité administrative (accueil, bureaux,réunion, restauration, salle polyvalente)

Une entité théorique (salles de classes)

Une entité pratique (ateliers)

La théorie et la pratique sont les bases de la formation, et nous avons pris le parti de faciliter les flux entre ces deux pôles (salles de classes en mezzanine surplombant les ateliers). De même, afin de sensibiliser les jeunes sur la coordination entre chaque corps de métiers, les 7 ateliers sont ouverts entre eux facilitant les échanges.

 

Particularités et performances :

Le terrain du projet bénéficie de l’orientation Sud et d’un merlon au Nord qui protège à la fois de la nuisance acoustique de l’autoroute et des vents de Nord. 

L’apport gratuit de l’énergie solaire nous a amené à développer plusieurs techniques d’énergie renouvelable :

Des panneaux solaires thermiques qui en plus de chauffer l’eau, jouent le rôle de brise soleil au niveau de la verrière de la rue intérieure qui organise les flux entre l’administration et le pôle de formation.

Des murs trombes composés de briques de terre crue placées derrière les grandes surfaces vitrées des ateliers.

Les éco-matériaux utilisés dans le projet sont :

Le bois pour la charpente, les ossatures et le bardage

Des maçonneries en pierre ponce (matériau naturellement isolant)

Des isolants à base de fibres de bois et de tissu recyclé

Les ateliers étant très dépensiers en eau (nettoyage du matériel, fabrication mortiers etc..), des cuves de récupération en eau de pluie ont été installées.

Des toitures végétalisée ont été utilisées afin de jouer à la fois un rôle de 5ème façade, d’isolant thermique supplémentaire, de tamponnement lors des pluies d’orage, de réduction de l’éblouissement pour les Salles de classes Sud et de développement de l’écosystème (abeilles)

Et enfin, le projet s’inscrit dans une démarche de développement de la filière bois local, avec la mise en avant d’essences régionales telles que l’aulne (bardage), le peuplier (plancher) et le chêne (menuiseries extérieures)